Les palpitations : les causes des irrégularités du rythme cardiaque et le soin adapté

Fourmillement des mains, pincement du cœur, respiration pénible, perturbation passagère de la motricité, ce sont les signes évidents d’une palpitation. Vous l’aviez peut-être vécu déjà une fois dans votre vie et vous ressentez une gêne quand elle se présente. En effet, la palpitation est caractérisée par une anomalie au niveau du rythme cardiaque, qui peut être irrégulier et intense. Si un rythme cardiaque normal est situé entre 60 et 100 battements par minute, une palpitation peut dépasser largement cette fréquence. D’où la sensation d’étranglement et parfois un pincement des oreilles, lorsque le rythme cardiaque s’intensifie. Quels sont les facteurs de ce malaise et comment y remédier ? Lire la suite

Dans quels cas la Ventoline est-elle prescrite ?

La Ventoline est un bronchodilatateur indiqué dans le traitement des crises d’asthme. Il peut être également prescrit dans le traitement de certaines bronchites. Quoi qu’il en soit, la Ventoline reste un médicament pour traiter les crises et non un traitement de fond des maladies. C’est une solution à administrer par inhalation en utilisant un nébuliseur. Lire la suite

Découvrez ici trois différentes méthodes de contraception hormonale féminines

La contraception est une méthode utilisée pour diminuer ou éviter la probabilité d’une grossesse. Elle peut être utilisée aussi bien chez la femme que chez l’homme. Pour les femmes, il existe différents types de méthodes de contraception hormonale féminine. Et comme son nom l’indique, ces méthodes sont toutes à base d’hormones féminines, c’est-à-dire à base d’œstrogène ou de progestérone. Pour trouver le type de contraception adapté à votre corps et à votre mode de vie, découvrez ici trois exemples de méthode de contraception hormonale féminine. Cependant, si la contraception permet d’échapper à une grossesse non prévue, il faut savoir qu’elle ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles comme l’IST ou le VIH/sida.
Lire la suite

La cure thermale n’a que des bienfaits

Utilisée depuis l’antiquité, la cure thermale est aujourd’hui une alternative médicale utilisée pour traiter différentes maladies. À la différence de la thalassothérapie qui utilise l’eau de mer à des fins thérapeutiques, elle met en avant un traitement à base d’eau minérale provenant d’une source naturellement chaude. En France, on peut compter plus d’une centaine de stations thermales, dont le taux de fréquentation est assez élevé. Pour bénéficier des vertus des eaux minérales, pensez à passer un séjour de cure thermale à Barbotan les Thermes. Vous ne serez pas déçu.
Lire la suite

En quoi consiste une cure thermale ?

Une cure thermale consiste à utiliser de l’eau minérale de source naturelle pour se soigner. Oui, une cure thermale est capable de soulager et même de guérir certains problèmes de santé comme les gênes articulaires et respiratoires. Elle se fait généralement dans un centre spécifique appelé station thermale. Celle-ci dispose des équipements nécessaires aux soins à base d’eau thermale, de boues thermales et de gaz thermal. L’eau venant de la source thermale est riche en minéraux et est naturellement chaude. On dénomme ceux qui profitent des soins thermaux des curistes. À noter que la cure thermale est une médecine naturelle adoptée depuis longtemps et ses bienfaits ont été prouvés.
Lire la suite

Les cures thermales et leurs bienfaits

On appelle cure thermale un soin prescrit par un médecin qui se déroule, comme son nom l’indique, dans une station thermale. La cure dure environ 3 semaines et elle vise à aider le patient (le curiste) à se débarrasser de ces maux à l’aide des vertus de l’eau de source thermale. La pratique de la cure thermale remonte à des temps anciens, elle est encore très pratiquée de nos jours. Malgré le fait qu’elle soit très appréciée et prescrite par la majorité des docteurs, la médecine actuelle reste encore très divisée. L’efficacité des cures thermales est encore, pendante pour certains. Cependant, ceux qui on décidé de se « jeter à l’eau » n’ont sont sorti que plus fort.
Lire la suite