La renaissance des stations thermales en France

Avec plus de 150 centres thermaux, la France compte aujourd’hui parmi les destinations les plus privilégiées par les curistes. Cette popularité vient du fait que la majorité des centres thermaux français se soit implantés dans les anciens thermes utilisés autrefois par les Romains. Même si le thermalisme date de l’âge d’or, il n’a véritablement pris son envol en France qu’à partir de 1850 avec l’établissement de centres prestigieux. Les centres thermaux actuels n’ont plus rien à voir avec ce qu’ils étaient avant. Afin de répondre aux exigences de la population, ils se sont adaptés et transformés pour devenir des centres de bien-être et de séjour.

Le thermalisme, une cure en pleine expansion

Après l’Italie et l’Allemagne, la France se place en troisième place par le nombre de ses stations thermales. Elle en compte actuellement plus de 150, tous agréés et sous la tutelle du ministère de la Santé. La majorité de ces centres se situe dans la région nord et sud-ouest du pays, à proximité des zones de montagne. Les plus célèbres sont situés en région Aquitaine, on y retrouve notamment les fameux thermes de Rochefort, baignés dans un univers naturel et de prestige. Pour suivre une cure dans les thermes de Rochefort, il vous est conseillé de réserver un hébergement économique pour pouvoir y rester le temps de votre cure. Viennent ensuite les stations thermales en Rhône-Alpes, dans le Languedoc-Roussillon, et enfin dans le Midi-Pyrénées. Les thermes attirent chaque année plus de 500 000 curistes qui viennent à la fois pour profiter des bienfaits de l’eau, mais aussi pour les vacances.

Du thermalisme empirique au thermalisme scientifique

Se délecter dans l’eau était autrefois considéré comme un des passe-temps favoris des empereurs romains. Au 19ème siècle, les chercheurs ont commencé à reconnaître les vertus thérapeutiques des sources minérales. Le thermalisme est passé de l’empirique au scientifique. Aujourd’hui, les sources thermales sont fortement surveillées et analysées.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *